Le point sur le championnat Seven

Si l’on tient compte du succès du championnat Seven organisé par le Challenge Prince RAINIER III avec pas moins de dix-neuf équipes engagées, réparties en trois poules, il était temps de faire un premier point sur le déroulement de la compétition. Même si la grande majorité des équipes n’a joué que deux matches (voire un pour quelques-unes), certaines orientations semblent se dessiner.

C’est dans la poule A que subsiste la plus grande incertitude avec néanmoins un excellent départ d’un nouveau venu, Candy Street, actuellement leader, légèrement tempéré par un match nul samedi dernier face à Monaco Football Association (2-2). De son côté, BMW My Way reprenait du poil de la bête en infligeant une deuxième défaite à Faggionato Real Estate (4-2). Optigura est troisième et l’AS Turbie attend son heure avec un match en moins.

Dans la poule B, les saisons se suivent et se ressemblent : Diamond FC a démarré en fanfare, talonné par Vinci Construction qui a battu de justesse l’Omnium Sport de Monaco (3-2) samedi et qui compte un match en moins par rapport au leader. Pendant ce temps, Barclays Monaco battait l’AJM 2 par 4 buts à 2 et se classe troisième au classement tandis que son adversaire ferme la marche. L’Omnium Sport de Monaco et l’IAAF (qui n’a disputé qu’un seul match) attendent également leur premier succès.

Quant à la poule C, elle a permis l’émergence de deux formations, AJM 3 et MI/GP Monaco. La première bénéficie d’un goal-average impressionnant : 19 buts pour, 4 contre. Quant à MI/GP, elle a terrassé un autre nouveau venu, FANB, sur le score de 11 à 2. Dans cette poule de sept équipes, le Musée Océanographique est troisième mais Back in Town reste en embuscade. Julius Baer et Jean Graniou ne comptent aucun succès pour le moment.