Les débuts du 1er Challenge Foot 7 Monaco

L’AS Monaco FC et Edmond de ROTHSCHILD sont les premiers vainqueurs officiels du Challenge Foot 7 Monaco, aux dépens de la BNP Paribas Wealth Management et de NOVARES CARREFOUR. Cette compétition, inaugurée cette saison, est ouverte aux équipes constituées uniquement d’employés de la société concernée, sans aucune dérogation. Ainsi, le Challenge Foot 7 réunit huit formations : outre les quatre pré-citées, on trouve Monaco Télécom, ONET EMONE, le Palais Princier et V. Ships COMDATA.

Entre l’AS Monaco FC et la BNP Paribas Wealth Management (7-6), le chassé-croisé fut des plus intéressants. Si l’ASM FC s’est fait surprendre dès la 1ère minute par Christophe ROSA, elle a néanmoins viré en tête à la mi-temps (3-1) grâce à Pierre-Marie ARNAUD, Guillaume MOTYKA et Yannick PELAYO. La deuxième période fut extrêmement prolixe en buts, avec la réaction de la BNP Paribas par Christophe ROSA à nouveau et par le capitaine Sean FLOHIL, puis la réponse en rafale de l’ASM FC par Guillaume MOTYKA, Yannick PELAYO et Laurent BAERISWYL. A ce stade, on pouvait penser que l’ASM FC avait assuré sa victoire (7-3 à cinq minutes de la fin). Mais c’était sans compter avec le baroud d’honneur de la BNP Paribas qui inscrivait trois buts juste avant la fin par Sean FLOHIL, Terence MANNINO et Christophe ROSA, auteur d’un triplé personnel. Trop tard !

La rencontre entre Edmond de ROTHSCHILD et NOVARES CARREFOUR fut beaucoup moins indécise (6-2). La première mi-temps fut relativement équilibrée avec un avantage minimum pour ROTHSCHILD à la pause (2-1). En effet, Jérémy MANCINO avait ouvert la marque mais Emilien PETRINI avait égalisé pour NOVARES CARREFOUR, avant que Julien MILLEREUX redonne l’avantage à ROTHSCHILD. En deuxième période, Edmond DE ROTSCHILD passait la vitesse supérieure par l’intermédiaire de Jérémy MANCINO et Rémy CHAYEB en l’espace de deux minutes. NOVARES CARREFOUR répliquait par son capitaine Sébastien MIRABELLA, mais Florian CARUSO signait un doublé dans les cinq dernières minutes qui concrétisait définitivement la victoire d’Edmond DE ROTHSCHILD.