Deux-deux et deux fois trois-deux !

L’équipe de la Sûreté Publique

Les scores de la soirée de lundi ont été presque tous semblables et en tout cas très serrés.

2-2 entre la Sûreté Publique et la Mairie de Monaco

Il ne fallait pas être pressé pour voir les filets trembler dans cette rencontre entre la Sûreté Publique et la Mairie de Monaco. Même si le match s’est déroulé sur un rythme soutenu, il fut surtout celui des occasions perdues, soit par maladresse, soit par manque de réalisme, ou encore grâce aux gardiens de but. En effet, le premier but n’eut lieu qu’à la 65ème minute ! Il fut l’œuvre de Maxime RAVEZ en faveur de la Mairie, mais la Sûreté répliqua dix minutes après par Jérôme MARTINEZ. D’un coup, les choses se sont accélérées puisque Maxime RAVEZ remet le couvert, immédiatement imité par Jérémy BANCHERI avant le coup de sifflet final. Score final : 2-2, sachant que les gardiens de but se sont illustrés tous les deux, Dimitri WENDEN pour la Sûreté Publique, et Nicolas NAVARRO qui a sauvé la Mairie à de multiples reprises.

3-2 pour M.I. Monaco SAM

La partie fut plus que disputée entre M.I. Monaco SAM et les Carabiniers du Prince. La première mi-temps fut à l’avantage de M.I. grâce à un beau tir de loin et à un penalty. Le premier fut inscrit au quart d’heure de jeu par José Carlos DE ARAUJO PINTO et le deuxième juste avant le repos par Fabien BERTOLOTTO (2-0). Peu de temps après la reprise, les Carabiniers reprenaient espoir, eux aussi sur penalty grâce à leur capitaine Damien KAZARIAN. Les esprits allaient s’échauffer en fin de partie, durant laquelle M.I. Monaco aggravait la marque par André LIMA MIRANDA. L’arbitre remettait un peu d’ordre, pendant que Jan KOLLER marquait d’une belle tête peu avant le coup de sifflet final.

3-2 pour Vinci Construction

La SBM Offshore et Vinci Construction nous ont offert un match très offensif et au rythme rapide. Le score aurait d’ailleurs pu être beaucoup plus lourd en faveur de Vinci sans la remarquable prestation du gardien de but la SBM, François OLLIVON, auteur de plus d’une dizaine d’arrêts spectaculaires. Sans compter les deux penalties ratés par Vinci, l’un hors cadre, l’autre arrêté par le gardien. D’ailleurs, c’est la SBM Offshore qui menait à la pause 2-1 après un but de Clément BOISHUS à la 16ème minute et un beau coup franc de Sébastien BILLON à la 33ème. Entretemps, Carlos ALVES DUARTE avait réduit la marque, lui aussi sur coup franc. En deuxième mi-temps, Vinci prenait le dessus par l’intermédiaire de Walid ZINOUN et une nouvelle fois de Carlos ALVES DUARTE, ce qui n’a pas empêché les esprits de s’échauffer en fin de rencontre.