Un quintuplé, deux quadruplés et deux triplés en Seven!

L’équipe d’Allo Monaco Rénov

Deux rencontres avaient lieu mercredi dernier à La Turbie dans le cadre du championnat Seven.
Les deux ont été très serrés dans la mesure où l’AS Monaco FC ne l’a emporté que d’un but sur Barclays Monaco (2-1). Le score était d’ailleurs vierge à la mi-temps lorsqu’Antoine VION et Yoann DENIS ont marqué presque coup sur coup pour l’ASM FC dix minutes avant la fin. Edoardo ROMANO a réduit le score à la 45ème minute.

Dans le deuxième match, l’incertitude s’est maintenue jusqu’au bout puis les deux équipes n’ont pu se départager (2-2). C’est Kevin DESMOULINS qui ouvrait la marque à la 15ème minute pour l’AS Turbie Football, rejoint peu après par Jaime RODRIGUES DE SOUSA pour Vinci Construction Monaco (1-1 à la mi-temps). Par la suite, c’est Vinci qui prenait l’avantage par l’intermédiaire de Joao Manuel DA SILVA RIBEIRO, immédiatement rejoint par Julien TAORMINA qui remettait les deux équipes à égalité.

Samedi 5 octobre au stade des Moneghetti, deux autres rencontres ont également maintenu le suspense.
Candy Street a réussi en faisant le forcing à renverser une situation compromise : 2-1 à la pause pour Allo Monaco Rénov, buts de Stéphane et Anthony DUCLOUX, Jean-Laurent ROUSSEL ayant réduit la marque pour Candy Street. En deuxième période, ce fut un feu d’artifice avec huit buts en tout et pas moins de sept réalisations en un quart d’heure de jeu ! Kévin TOSO et Hugo COCCHI donnent l’avantage à Candy Street, puis le capitaine d’Allo Monaco Rénov Anthony DUCLOUX récidivait, puis Valentin RAYMOND et Hugo COCCHI prennaient le large (5-3). C’est alors qu’Anthony DUCLOUX, encore lui, et Romain DUCLOUX redonnaient espoir à Allo Monaco Rénov (5-5) en l’espace d’une minute, avant que Vincent DEPERI n’offre la victoire à Candy Street dans la minute suivante (46ème).

Gros suspense et gros score aussi entre M.I. Monaco et Back in Town (5-5, 1-1 à la mi-temps). En première mi-temps, seuls Xavier RAFANIELLO et Placido RIBEIRO PEIXOTO avaient trouvé le chemin des filets. En deuxième mi-temps, nouveau feu d’artifice avec huit buts et surtout deux joueurs qui se sont particulièrement signalés par leur efficacité. A part Placido RIBEIRO qui récidivait, les autres buts sont à mettre à l’actif de Mario RIBEIRO PEIXOTO pour Vinci avec un triplé, et surtout Kevin SANTINI avec un quadruplé qui permet à Back in Town d’arracher le match nul 5-5.

Les deux autres rencontres de ce samedi ont été moins équilibrées. L’I.U.M. a subi la loi de Diamond FC qui avait démarré fort avec des buts de Mohamed LACHELAK, Mohamed MEDDAH et un doublé de Daniel GONCALVES. Toutefois, Johan ASSENZA et Rodolphe COURIO leur avaient tenu tête (4-2 à la pause). Par la suite, ces deux mêmes joueurs récidivaient mais dans le même temps l’I.U.M. s’inclinait devant Mohamed LACHELAK à nouveau et surtout devant Nicolas CANESTRELLI qui réalisait un quadruplé en quinze minutes ! Score final : 9-4 pour Diamond FC.

Contre l’Omnium Sport de Monaco, l’AS Futsal Méditerranée démarrait en trombe avec un quadruplé de son attaquant Christopher FLECHAIS, puis un but d’Erwan MORRA, auxquels l’O.S.M. avait remarquablement bien répondu en signant quatre buts d’Arnaud TETU, Jonathan BARBAROUX, l’inévitable Yannick PLENT et Mohameth N’DIAYE juste avant la mi-temps (5-4). A la reprise, Steven LE PALLEC remettait même les deux équipes à égalité (5-5 à la 26ème minute). Tout se jouait en fin de partie, lorsqu’après un cinquième but personnel de Christopher FLECHAIS, Jonathan TOMATIS puis un but contre son camp de l’O.S.M. consacraient la victoire de l’AS Futsal (8-5).