Après le foot à 11, place au Seven !

L’équipe de Jean GRANIOU

Julius prend le dessus sur Jean

Pour la reprise du championnat Seven, Julius BAER a dominé Jean GRANIOU assez largement (8-5). Sébastien BILLON démarrait très fort pour Julius BAER dès l’entame du match. Après une petite vingtaine de minutes stériles, Christian TRAVAGLINI marquait par deux fois, suivi de près par Cédric CAMPADONICO et à nouveau Sébastien BILLON. Entretemps, Dorian RONGIER, pour ainsi dire entraîneur-joueur, avait réduit le score pour Jean GRANIOU : 5-1 à la pause. Le match semblait s’équilibrer davantage en deuxième mi-temps. La preuve en est que Jean GRANIOU trouvait le chemin des filets par deux fois par Djamel BENDIBA et Thomas CICCOLINI. Toutefois, Julius BAER marquait trois buts supplémentaires par Cédric CAMPADONICO, le capitaine Jérôme HERRERA d’un tir à ras de terre, et Christian TRAVAGLINI qui signait ainsi un triplé sur l’ensemble de la rencontre.

Le Musée Océanographique rejoint Back in Town sur le fil

La rencontre entre le Musée Océanographique de Monaco et Back in Town fut longtemps indécise. Même si le capitaine de Back in Town, Léonard L’HERROU avait donné l’avantage à son équipe à la 20ème minute, ce handicap d’un but ne semblait pas insurmontable à ses adversaires, d’autant plus que le match restait très équilibré. Finalement, peu de temps avant le coup de sifflet final, Eric BONNAL réduisait à néant les espoirs du Musée en égalisant un but partout.

Diamond FC sur sa lancée face à l’OSM

Le temps passe et rien ne change. Diamond FC reste sur sa lancée victorieuse de la saison passée et a enchaîné les buts face à l’Omnium Sport de Monaco. Dès la 3ème minute, Walid ZINOUN donnait le ton. Après une dizaine de minutes, l’expérimenté Junien CARLES, de retour dans le Challenge, signait un deuxième but, qui allait être suivi d’une série de trois réalisations supplémentaires avant la mi-temps et de quatre après, impliquant notamment Mohamed LACHELAK et l’inévitable Youness BENSSERAJ (9-0). Les joueurs de l’OSM, dirigés par Yannick PLENT et emmenés par leur capitaine Manuel VITALI ont tout fait pour parvenir à trouver la faille, sans succès.