Diamond FC, M.I. Monaco et Allo Monaco Rénov en quart de finale du Trophée JACK Bella Vita

Allo Monaco Rénov

Samedi, l’un des huitièmes de finale du Trophée JACK Bella Vita opposait le premier au troisième de la poule Elite du Seven, à savoir Diamond FC à Candy Street. Après huit minutes d’observation, c’est Candy Street qui ouvrait la marque par Léo BANIDE. Mais Daniel GONCALVES lui répondait immédiatement, suivi par son acolyte Youness BENSSERAJ. A la 20ème minute, Walid ZINOUN rajoutait une unité au compteur de Diamond FC avant la mi-temps (3-1). Côté Diamond, la deuxième période remettait en scène les mêmes buteurs, avec d’abord Daniel GONCALVES à la 31ème minute. Puis d’un coup, entre la 40ème et la 43ème minute, on assista à une véritable avalanche de buts (cinq en tout) ! Jugez plutôt : Jean-Laurent ROUSSEL pour Candy Street suivi par Kevin TOSO (40 et 41ème), contrés par Daniel GONCALVES (41ème) et Youness BENSSERAJ par deux fois (42 et 43ème minute) : 7-3 pour Diamond FC. Non content de ce résultat, Daniel GONCALVES signe un dernier but et donc un quadruplé avant le coup de sifflet final : 8-3.

M.I. Monaco 7 a également gagné sa place en quart de finale en battant nettement l’équipe de BARCLAYS Monaco (8-2). La messe était dite à la mi-temps puisque le score était déjà de 5 à 0, grâce à Helder Ricardo LOPES DE CARVALHO dès la 3ème minute, puis grâce à une avalanche de quatre buts marqués en à peine cinq minutes vers le quart d’heure de jeu : Leandro PINTO FERREIRA (12ème minute), Norberto LEMOS DA SILVA (15ème), et LOPES DE CARVALHO à nouveau (14ème et 17ème). En deuxième période, ce sont les douze dernières minutes qui furent foisonnantes ; côté M.I. Monaco, André LIMA MIRANDA se met en valeur, et côté BARCLAYS Olivier MOSER et Nicolas HADDAD sauvent l’honneur de leur équipe en toute fin de rencontre.

Quant à Allo Monaco Rénov, il a profité du forfait de son adversaire, Monaco Digital, pour passer en quart de finale.