Seven : un 4-4 et deux 6-1

L’équipe de FAGGIONATO Real Estate, victime de Diamond FC

Allo Monaco Rénov et Optigura.com se suivaient déjà de près au classement de la poule Elite ; conséquence : ils ne sont pas parvenus à se départager (4-4). Si Optigura avait ouvert le score par Yachar GANOUDI à la 9ème minute, Romain DUCLOUX lui avait répondu à la 22ème et la mi-temps survenait sur une égalité 1-1. Peu après la reprise, Anthony DUCLOUX donnait l’avantage à Optigura.com à la 29ème minute, mais seulement durant une minute puisque Yacahar GANOUDI lui répondait immédiatement. Et c’est encore après une petite minute que Francesco SUTERA donnait un but d’avance à Optigura. Trois buts aux alentours de la 30ème minute, le phénomène allait se répéter à la 40ème ! Un nouveau but de Francesco SUTERA contre deux côté Allo Monaco Rénov, signés Stéphane DUCLOUX et Anthony DUCLOUX. Conclusion : un score de 4 buts partout, intégralement signés de la famille DUCLOUX, véritable épine dorsale d’Allo Monaco Rénov, et résultat de deux doublés côté Optigura.com.

Le score est plus tranché entre Diamond FC et FAGGIONATO Real Estate (6-1). Pourtant FAGGIONATO avait bien réagi, après avoir été cueilli à froid par Mohamed LACHELAK dès la 2ème minute, grâce à Oussama RABBEH qui égalisait dans la foulée. A la mi-temps, grâce à un but de Luis Filipe DA SILVA ANTUNES Diamond ne mène que par 2-1. La seconde période sera plus cruelle pour FAGGIONATO Real Estate puisque Mohamed LACHELAK à nouveau, Stéphane PARIS et Arsen IVANYUSHCHENKO (par deux fois) en fin de match viennent alourdir l’addition.

Dans la poule Premium, même résultat arithmétique entre Candy Street et l’I.U.M. mais le déroulement fut fort différent et plutôt surprenant. En tout début de rencontre, l’I.U.M. allait bénéficier d’un but contre son camp d’Andréa CASCIO, ce qui lui permettait de virer en tête à la pause sur le plus petit des avantages 1-0. La deuxième mi-temps allait montrer un tout autre visage, avec une succession de buts de la part de Candy Street qui renverse la vapeur. Hugo BARILARO ouvre le bal, suivi d’Andréa CASCIO et de Kévin TOSO qui marqueront tous deux un doublé, et d’Arnaud SBARRATO qui clôturera le score 6-1.