Seven : dix-neuf buts en deux matches !

L’Omnium Sport de Monaco

Neuf buts d’un côté, dix de l’autre, mais répartis très différemment.
Barclays Monaco en a le plus grand nombre à son actif : sept, qu’il a infligés à l’Omnium Sport de Monaco, lequel n’a scoré que deux fois. Toutefois, Barclays ne menait que par trois buts à deux à la pause grâce à Gary GUEYE, Boris OLEKSIAK et Yoan HASOON. L’O.S.M. avait bien résisté grâce aux réalisations de Patrice BRUSET et Yannick PLENT, mais cette formation restera muette en deuxième période. Par contre, Pierre GUILLEMAN par deux fois, puis Edoardo ROMANO et Boris OLEKSIAK à nouveau feront parler la poudre pour Barclays Monaco (7-2). Ce résultat permet à Barclays de passer devant son adversaire du soir et de se retrouver à la 3ème place au classement de la poule A (avec 20 points), tandis que l’O.S.M. est quatrième à deux points.

Sur son terrain, l’AS Turbie est revenue de loin. En effet, Back in Town était parti très fort avec les réalisations de David DA SILVA dès la 7ème minute, du capitaine Léonard L’HERROU une minute après, puis grâce au doublé de Loïc SULTAN. Quant aux joueurs de l’AS Turbie, ils n’avaient trouvé le chemin des filets que deux fois par Julien TAORMINA et Stanislas BOEHRER avant la pause (4-2). Longs à la détente, les Turbiasques se sont à nouveau fait surprendre par Jérémy BALLESTER d’entrée de deuxième mi-temps (5-2), puis ils se sont démenés avec un but d’Olivier DESBOUIS et deux nouvelles réalisations de Julien TAORMINA (soit un triplé en tout) permettant à l’AS Turbie d’arracher un match nul 5 buts partout juste avant le coup de sifflet final. Les deux protagonistes sont presqu’aussi proches au classement de la poule B, l’AS Turbie 3ème avec 20 points et Back in Town 4ème à deux points.