Le Seven entre en piste

L’Association Futsal Méditerranée

Baptême du feu réussi pour l’AS Futsal Méditerranée

Le premier match du 10ème Trophée Seven Monaco qui s’est joué samedi au stade des Moneghetti fut un événement à double titre. Outre le fait de lancer la saison 2019-2020 en Seven, il marqua également l’entrée en lice d’une toute nouvelle formation : l’Association Futsal Méditerranée. Opposée à l’un des piliers du championnat Seven, Monaco Football Association, le nouveau venu ne fut pas long à trouver ses marques. A la 10ème minute, Antoine BOUCARUT trouvait l’ouverture en reprenant un centre du très remuant Christopher FLECHAIS. Même scénario douze minutes plus tard avec à la conclusion Erwan MORRA, avant que Christopher FLECHAIS ne concrétise lui-même dans la foulée : 3-0 à la pause pour l’Association Futsal Méditerranée. Monaco Football Association, qui n’avait pas démérité en première période, allait se redonner une bouffée d’oxygène à la 37ème minute grâce à Benjamin DESSAIGNE. Mais Jonathan TOMATIS rajoutait un but pour l’équipe adverse peu après, malgré les bonnes interventions de Laurent TURUANI, le gardien de M.F.A. En toute fin de partie, une grosse erreur de défense permit à Daniel BARANES de réduire le score à 4-2.

OSM – Diamond FC

Un score étriqué entre Diamond FC et l’O.S.M.

Le match fut équilibré et très indécis, comme en témoigne le score, entre l’Omnium Sport de Monaco et le champion de la saison dernière, Diamond FC : un match technique, avec de belles combinaisons et un rythme élevé, alternant jeu court et tirs puissants de loin. Il fallut attendre la 21ème minute, soit peu avant la pause, pour voir Walid ZINOUN ouvrir la marque en faveur de Diamond. En deuxième mi-temps, Sébastien TRIFILIO, pourtant auteur d’un bon match à la pointe de l’attaque Omniumniste, ratait un penalty, ou plutôt le gardien Redouane ROUJI se détendait du bon côté. Sa belle parade ôtait ainsi tout espoir d’égalisation puisque malgré les efforts des joueurs de l’OSM, plus rien ne sera marqué. Le score final, qui s’apparente plus à un résultat de foot à onze, est donc de 1-0 pour Diamond FC, qui étrennait un nouveau maillot vintage, vert et jaune.

Candy Street – Vinci Construction

Candy Street toujours d’attaque

La formation de Candy Street a démarré son match en fanfare face à Vinci Construction Monaco 7. Dès la 2ème minute, Hugo COCCHI cueillait ses adversaires à froid, avant que Léo BANIDE, impérial, n’inscrive un doublé en deux minutes au quart d’heure de jeu, avant un troisième but personnel juste avant la pause (4-0). Les joueurs de Vinci n’avaient pourtant pas démérité mais leurs entames de match furent décidément difficiles puisque peu après la reprise Hugo COCCHI à nouveau puis Vincent DEPERI augmentaient leur avantage. Heureusement pour Vinci, Joao Manuel DA SILVA RIBEIRO transperçait la défense adverse à la 40ème minute pour sauver l’honneur (6-1). Vinci voyait en outre un tir repoussé par la barre mais c’est finalement Candy Street qui augmentait sa marge par l’intermédiaire de Kévin TOSO peu avant la fin (7-1).