Seven poule Premium : Candy Street toujours invaincue

L’AS Turbie Football

Mercredi soir, l’AS Turbie a réalisé une belle performance. Alors qu’elle n’avait pu faire que match nul en janvier (4-4 !), elle a battu Allo Monaco Rénov sur le score de 5 buts à 3. Les maillots rayés rouges et blancs menaient pourtant 2-1 à la pause après une ouverture express du score par Stéphane DUCLOUX (1ère minute) et une aggravation de la marque par le même joueur dix minutes après. Côté AS Turbie, Léo MARCON réduisait l’écart juste avant la pause. Mais si Allo Monaco Rénov avait bien commencé, l’AS Turbie a terminé sur un rythme effréné avec un nouveau but de Léo MARCON puis une série de trois réalisations dans les dix dernières minutes, grâce à Romain POMMERET et un doublé de Julien TAORMINA. Allo Monaco Rénov se consolait avec un tout dernier but de Romain DUCLOUX (49ème). Toujours invaincue, l’AS Turbie se hisse à la troisième place du classement de la poule Elite, devant son adversaire du soir désormais quatrième.

Toujours dans la poule Elite, Diamond FC a conforté sa place de leader sans aucune discussion, en terrassant son dauphin Vinci Construction Monaco 7 sur le score sans appel de 7-1. Mais malgré une ouverture rapide de la marque (2-0 après cinq minutes grâce à Daniel GONCALVES et Youness BENSSERAJ), Vinci Construction a offert une belle résistance jusqu’à la pause (2-0) et la victoire ne s’est réellement décidée qu’en deuxième mi-temps. Diamond FC a inscrit cinq nouveaux buts par Walid ZINOUN, Daniel GONCALVES à nouveau, Arsen IVANYUSHCHENKO et Youness BENSSERAJ par deux fois, auteur d’un triplé personnel. Juste avant le coup de sifflet final, Joao Manuel DA SILVA RIBEIRO sauvait l’honneur de Vinci Construction, qui conserve sa deuxième place.

Grâce à sa victoire sur Monaco Football Association, Candy Street a atteint le même nombre de matches joués que l’O.S.M. et s’est logiquement installée à la première place de la poule Premium. En effet, Candy Street est un peu le Diamond FC de la poule Premium, toujours invaincue après six journées. Face à M.F.A., le capitaine Jérémy COTTON n’a pas traîné pour marquer le premier but, dès la 2ème minute, imité peu après par Arnaud SBARRATO. Heureusement pour le suspense, Benjamin BOIRON et Kevin SANTINI permettaient à M.F.A. d’égaliser, 2-2 à la 19ème minute. Juste après, Jérémy COTTON permettait à Candy Street de virer en tête à la mi-temps (3-2). Par contre, en deuxième période, le compteur de M.F.A. va rester bloqué, alors que Jérémy COTTON (auteur d’un triplé sur l’ensemble de la rencontre), Jean-Laurent ROUSSEL et Valentin RAYMOND vont sceller le sort de la rencontre (6-2).