Suite des huitièmes de finale de la Coupe Prince ALBERT II : trois équipes du Seven et une du Challenge Foot 7 se qualifient

Les Carabiniers du Prince

Le match phare de ces huitièmes de finale était sans nul doute la réédition de la finale de l’année dernière opposant Diamond FC aux Carabiniers du Prince. Ces derniers, sévèrement battus la saison passée, ont failli créer la surprise. En effet, Diamond FC a conservé son hégémonie mais sur le plus petit des avantages, 1-0. C’est juste avant la mi-temps que Mohamed LACHELAK a trouvé le chemin des filets. Les hommes de Thomas RYS ne sont pas parvenus à égaliser. Diamond FC se qualifie pour les quarts de finale mais les Carabiniers du Prince ont redoré leur blason.

Le match entre l’I.U.M., quatrième de la poule Premium, et Vinci Construction Monaco 7, deuxième de la poule Elite et toujours invaincu, pouvait sembler déséquilibré. L’I.U.M. a pourtant produit une belle prestation en particulier en ouvrant la marque la première, au quart d’heure de jeu, par Assane TALL. Toutefois, Vinci Construction avait déjà refait son retard et même pris l’avantage à la pause, grâce à Vitor FERNANDES COSTA puis Carlos ALVES DUARTE. Peu après la reprise, Manuel ESTEVES FERREIRA confortait l’avantage de Vinci sans que les joueurs de Rudy SAGHIR ne retrouvent le chemin des filets. Score final : 3-1.

Le duel entre Candy Street, toujours invaincu dans la poule Premium du championnat Seven, et la SBM Offshore, cinquième du Trophée Ville de Monaco en foot à 11, a été acharné ! Pourtant, Candy Street avait pris une avance confortable à la pause (2-0) grâce à deux buts de Jean-Laurent ROUSSEL. Renversement complet de la situation en deuxième période avec trois buts en dix minutes de la part de la SBM Offshore, le premier contre son camp, les deux suivants par le capitaine Michel VILLAS (2-3). Les joueurs de Candy Street ont dû cravacher pour arracher l’égalisation deux minutes avant la fin, toujours grâce à Jean-Laurent ROUSSEL, auteur d’un triplé (3-3). S’ensuivit une série de tirs au but dantesque qui s’est terminée sur le score de 8 à 7, offrant la qualification à Candy Street.

La Poste Monaco ayant déclaré forfait, Edmond DE ROTHSCHILD, équipe du Challenge Foot 7, est qualifié pour les quarts de finale.